Contact

02 99 33 36 00

Lorans, les solutions fluides / Avenue Chardonnet / CS 61210 / 35012 RENNES Cedex

Voir tous les résultats
fluide caloporteur

Un fluide caloporteur ou caloriporteur est un fluide, principalement sous forme liquide mais pouvant également se trouver à l’état gazeux, servant à transporter la chaleur d’un endroit à un autre. Dans un circuit chauffage, le fluide est chauffé par la chaudière afin de redistribuer la chaleur dans les radiateurs.

Composition et choix du fluide caloporteur

Le choix de l’utilisation d’un fluide par rapport à un autre dépend de nombreux paramètres tels que ses propriétés physico-chimiques, sa conductivité thermique, sa viscosité, son temps de préparation sur chantier…

Même si le fluide le plus couramment utilisé est l’eau, celle-ci ne dispose pas des propriétés nécessaires à la protection du réseau dans certains cas. En effet, il est possible de lui associer un additif ou même de la substituer par un fluide dit « prêt à l’emploi » qui aura une durée de vie illimitée tant que le réseau ne présentera aucun problème.

Le monopropylène glycol, ajouté au caloporteur, permet de modifier son point de congélation en fonction de sa concentration. Quant aux différents agents que l’on peut ajouter, ils permettent de modifier les propriétés chimiques et ainsi, de pouvoir conférer au caloporteur certaines résistances : anticorrosion, antitartre, antibactérien…

Précaution d’utilisation

Que ce soit en neuf ou en rénovation, le réseau doit être parfaitement nettoyé avant l’utilisation d’un fluide caloporteur. Dans le cas contraire, les dépôts risqueraient d’engendrer la formation de boue.

Afin d’éviter toute perte de charge, la viscosité du fluide doit être étudiée. De même, les solutions prêtes à l’emploi ne doivent pas être diluées afin d’éviter de nuire aux propriétés anticorrosion de celles-ci.

Enfin, quel que soit le fluide caloporteur utilisé, celui-ci ne peut l’être dans un réseau constitué d’acier galvanisé. En effet, le zinc présent dans l'acier galvanisé et protégeant contre la corrosion en atmosphère humide n'est pas compatible avec les glycols. Si du glycol entrait en contact avec de l'acier galvanisé, la réaction des deux aurait comme effet de "décaper" l'acier. Dès lors, des boues colmatantes se déposeront et pourront obstruer les filtres de l'installation.

Des solutions écologiques

Les solutions actuelles issues de la pétrochimie peuvent à présent être remplacées par des solutions issues de ressources végétales telles que le 1,3-propanediol biosourcé (sirop de glucose naturel). Ces fluides possèdent les mêmes qualités et performances protectrices que les solutions chimiques. Cependant, contrairement à celles-ci, ces solutions écologiques peuvent être biodégradables jusqu’à 100% en 28 jours.