Contact

02 99 33 36 00

Lorans, les solutions fluides / Avenue Chardonnet / CS 61210 / 35012 RENNES Cedex

Voir tous les résultats

Au nord de l'Alsace, le fossé rhénan supérieur est un fossé d’effondrement tertiaire, bien connu grâce aux nombreux forages liés aux exploitations minières (potasse) et pétrolières du siècle dernier.

La géothermie profonde : domaine encore peu exploré

geothermie profonde alsace

Au sein de roches cristallines, sous une couche formée de grès, s'enfonçant par endroits jusqu'à 5 km sous la surface, des fractures naturelles laissent circuler les eaux d'infiltration qui viennent s'y réchauffer.

Ces fossés tectoniques d’effondrement constituent des zones favorables à la production de chaleur. L’eau, qui circule dans les failles engendrées par un affaissement après un bombardement de la croûte terrestre, dispose d'une température de 110° c à 2500 mètres. Les importantes avancées technologiques développées notamment dans le forage offshore en grande profondeur permettent de forer à 5000 mètres, ce qui permet d’exploiter un fluide à 200°c .

 

Une centrale géothermique puise à grande profondeur de l’eau d’infiltration chauffée par les roches. La chute de pression engendrée par sa remontée en surface la vaporise partiellement, ce qui permet de faire tourner une turbine, l’alternateur dont il est solidaire produit du courant électrique. Un autre principe consiste à exploiter directement la chaleur de l'eau géothermale.

exploitation chaleur eau geothermale

 

L'Alsace au Cœur de l'activité géothermique

C'est sur le site d’une ancienne raffinerie située au nord de Strasbourg et six ans après l'attribution d'un permis d'exploitation, que commence en 2017, un chantier de deux ans. Deux forages d'une profondeur de 4 à 5.000 mètres, couplés à une centrale y sont construits.

Cette unité de cogénération, capable de produire électricité, chaleur et eau chaude, représente un investissement de 80 millions d'euros. De quoi produire 6 MW électriques (équivalent à l'alimentation de 7.000 logements) et 40 MW thermiques qui pourraient être destinés à alimenter les futures usines proches du site.

Un projet de 70 millions € concernant une seconde centrale de géothermie profonde est à l’étude, cette centrale sera reliée au réseau de chaleur strasbourgeois.

La géothermie profonde nécessite l’installation de nombreuses vannes et pompes de haute technicité, imposées par des conditions de services contraignantes dans lesquelles on retrouve des températures et des pressions de service élevées.